Le principe du jeûne

Le système nerveux, le cerveau, les globules rouges ont besoin de sucre

Le foie a une réserve de sucre d’environ une journée.

En début de jeûne les structures protéiques mobilisables (foie, muqueuses intestinales, muscles, cellules…) vont être recyclées pour permettre le renouvellement des structures cellulaires d’une part et la fourniture de  glucose au système nerveux d’autre part.

Un grand nettoyage s’opère car ce sont d’abord les structures protéiques pathologiques qui vont être prioritairement recyclées. Le jeûne peut ainsi stimuler l’autodigestion de structures malades ou encombrantes et leur reconstruction.

Ensuite les graisses prennent le relais en transformant leurs acides gras en corps cétoniques qui libèrent le glycérol qui se transforme en glucose (néoglucogenèse).

Le jeûne est alors installé et sa durée est  fonction de la réserve de graisse.

                 Les vitamines  et minéraux

Nos réserves sont normalement largement suffisantes et durant le jeûne leur consommation est ralentie.

Les apports de sucre et sels minéraux avec les jus de fruits ou de bouillon de légumes vont éviter de puiser dans les réserves et aider à l’effort physique lié à la marche.

 

L’élimination

Le recyclage des protéines va générer des déchets qu’il est important d’éliminer en stimulant les émonctoires. D’où l’importance de la boisson pour stimuler les reins et de l’exercice physique pour stimuler les poumons et la transpiration.

L’exercice physique

La marche va activer la respiration et la circulation sanguine.

Elle doit être pratiquée calmement avec des moments de pause réguliers pour s’hydrater et éviter l’hypoglycémie ou l’épuisement.

La marche facilite donc l’élimination et l’évacuation des déchets et

  • - Stimule la combustion des graisses

  • - Maintient et augmente la performance musculaire

  • - Produit dans le corps de la chaleur

       - Améliore le bien-être

 

Le repos et la chaleur

Les temps de repos permettent au corps de régénérer ses forces.

Le carburant de la digestion n’étant plus présent,  l’apport de chaleur est nécessaire en se couvrant et en buvant des tisanes.

La chaleur sur le foie (bouillotte) va le stimuler dans ses fonctions de nettoyage du sang et de la lymphe

Jeûne et faim

Quand le jeûne est choisi librement et réalisé dans un contexte favorable, le stress est mieux maitrisé.

Alors la sérotonine générée par  le corps dès l’arrêt de l’alimentation vient apaiser et enlever la sensation de faim.

Par contre du fait de nos habitudes sociales, notre cerveau ne peut s’empêcher de penser régulièrement aux moments conviviaux autour de boissons et de nourriture. La vie en groupe aide à vivre ces moments avec légèreté et humour.

La Funambule : Le Chardonneret – 10220 Rouilly Sacey  

03 25 42 86 21 – 07 83 20 33 32  lafunambule10@gmail.com

La Funambule est membre du réseau VitaDétox

  • Facebook Social Icon